GALRY - Everything but a gallery

Inclusion sociale: résidence artistique à l’armée du salut

Le duo d’artistes Anne-Laure Maison et Michel Cam s’installe à la Cité du Refuge, lieu hors du commun signé Le Corbusier, pour une résidence artistique auprès des habitants.

Le Projet HUMAN soul à L’ARMÉE DU SALUT : une résidence basée sur le concept de l’art relationnel

Pendant 1 an, le duo d’artistes Anne-Laure Maison & Michel Cam va mener une résidence artistique à l’Armée du Salut autour du projet Human Soul. À l’issue de cette résidence, diverses installations seront créées in situ et un projet d’exposition itinérante proposé.

Ambition : rencontrer les familles hébergées à la cité de refuge, vivre ensemble une expérience artistique et laisser une trace durable : de la relation faire naître la création.

Pourquoi l’Armée du Salut? Parce que le postulat de cette dernière est que la reconstruction des personnes et de leur image est un préalable indispensable à tout processus d’insertion.

Pourquoi Human Soul à l’Armée du Salut, et plus précisément à la Cité de refuge? Parce que le lieu érigé par Le Corbusier, le projet social de l’Armée du Salut et l’enjeu artistique porté par Anne-Laure Maison & Michel Cam en partenariat avec Galry se rejoint : il s’agit de favoriser l’inclusion sociale et la réinsertion. Cette rencontre entre un lieu, des personnes et des artistes a pour ambition de valoriser à la fois les hommes et les femmes recueillies mais aussi leur lieu d’hébergement, la Cité de Refuge et plus largement les actions de la Fondation Armée du Salut. Cette démarche artistique est également un support concret pour valoriser les personnes et renforcer ainsi leur capacité à se relever et se réinventer.

Anne-Laure Maison & Michel Cam, devant la Cité de refuge. Jour 1 de la résidence.

rencontre entre 2 artistes …

Anne-Laure Maison et Michel Cam forment un duo, au travail comme dans la vie.

Fascinée par la façon dont les hommes vivent dans ce monde, Anne-Laure est profondément habitée par son propre nom de famille. Son travail parle d’architecture, du rapport entre l’homme et le construit, de la façon dont il se l’approprie. Michel, quant à lui est un artiste-aventurier. Son diplôme des Beaux-Arts en poche,  il part de Brest à 27 ans, à bord de son monocoque. Son périple l’amène à vivre sur les côtes africaines, traverser l’Atlantique, remonter l’Amazonie, exposer à Cartagène, vivre avec les indiens Kunas, naviguer sur le grand pacifique via les Galapagos, voir les côtes de la Nouvelle Zélande et des Salomons, explorer la Papouasie ou encore Borneo… De ce voyage initiatique de plus de 15 ans, naît un regard singulier sur le monde. Photos, carnets de collages, dessins et vidéos retracent cette expérience quasi-ethnologique de cette vie, hors du temps.

Le duo expérimente ensuite une nouvelle appréhension du monde à bord d’Ilo2 devenu leur bateau-atelier. 

Un nouvel espace/temps se crée, où les jours, loin des impératifs sociaux, n’ont plus de prises sur le quotidien, interrogeant et ouvrant les portes à une création originale. Les bases d’un possible. 

La crise sanitaire passant par là, le duo se pose avec sa famille à Paris et explore le monde et le temps autrement. Contraste entre l’infinité de la mer et les murs de la ville. Contraste entre la liberté absolue et la contrainte. De ce nouvel état de confinement, va naître un nouveau projet artistique …

… AVEC la CITÉ de REFUGE, FONDATION armée du salut

Cité refuge, Paris 13ème

Premier édifice important de Le Corbusier à Paris, la cité de refuge est construite à partir de  1930 et inaugurée le 7 décembre 1933 sous le nom de « Refuge Singer-Polignac » en hommage à la princesse Edmond de Polignac, née Singer, bienfaitrice de l’œuvre. La cité Refuge, établissement de l’Armée du Salut, est destiné à l’accueil, l’hébergement et la réinsertion sociale. Ce sont ainsi environ 300 personnes dont une quarantaine d’enfants qui sont accueillis actuellement à la Cité de Refuge. C’est dans ce sublime lieu architectural, habité par des âmes fragilisées, que vont évoluer nos deux artistes en 2020 et 2021.