GALRY - Everything but a gallery

Nouveau lieu, nouvelle expo !

Expo #1 – Délicate Installation – Jusqu’au 28 octobre 2017.

Le sculpteur Gérald Pestmal partage certaines valeurs de la contre culture hippie aujourd’hui reconnue comme contributive à l’émergence de l’écologie : le rapport à la nature, l’anticonsommation et la pratique de la récupération, le respect de la planète et des moyens non-polluants. Il s’en distingue par une fidélité permanente à ces valeurs dans son travail au quotidien, vivantes dans sa production d’artiste. Du papier et du carton, Gérald Pestmal dit : “ces déchets traduisent l’intelligence, le savoir-faire, l’ingéniosité des hommes qui s’affrontent à la matière et la transforment. Ils sont oeuvre. Avec la récupération de ces matériaux et par le travail que j’opère à mon tour sur eux, je m’inscris dans cette filiation industrieuse. Je restaure à ces déchets leur préciosité et leur identité de matériau transformé. Je les transforme à mon tour en une oeuvre durable et propice à la contemplation des hommes”. Dans “Délicate Installation”, l’artiste nous présente ses panneaux en papier et carton et propose un parcours autour de ses sculptures végétales.

Accrochage – Gérald Pestmal.

Créatrice céramiste, Nathalie Domingo travaille la porcelaine, de coulage de manière décomplexée, en n’hésitant pas à bousculer la matière : superposition de filaments de porcelaine granités de sable ou de billes d’alumine, travail de la matière et de la couleur pour ses panneaux muraux. Elle cuit et recuit la porcelaine jusqu’à la limite, la déchirure, la rupture, créant ainsi une oeuvre singulière et sensible. Dans “Délicate Installation”, elle nous présente sa série On the Road. “Ce nouvel axe de création s’accompagne de nouvelles formes et de l’utilisation de l’émail. Cette série fait écho à la photographie de Darko Bandic : la prise de vue, aérienne mais rapprochée, révèle des champs, des cultures, un pylône électrique et une longue route empruntée par des milliers d’hommes, de femmes, d’enfants… Pris à l’automne 2015, le cliché rapporte la longue marche des migrants, déroutés de la frontière hongro-croate. Image fixe et saisissante, cet instantané témoigne de la tragédie. L’art ne demeure pas étranger à la réalité. Profondément touchée, l’artiste consacre alors toute son acuité céramique à de nouvelles pièces. De fragiles petits éléments de porcelaine, tous différents, frêles silhouettes, délicatement façonnées, assemblées, massées composent un mouvement, une vague, une marche irréelle. Troublante, paradoxale, On the Road ne représente pas le monde. Elle manifeste l’émotion de la céramiste tout en renfermant en elle-même son contenu. Offerte à notre regard, elle exprime d’intangibles sentiments mais autorise aussi la projection, l’interprétation, la contemplation. Par sa pratique singulière de la porcelaine, sa discipline formelle et technique, son attention à la fragilité des choses, Nathalie Domingo partage avec une grande sensibilité la manière dont elle s’approprie le monde.” Amélie Vidgrain Directrice de l’école d’art de Douai.

Installation – Nathalie Domingo

GALRY ARCHIVE 18-20 – 18 rue des archives, 75004 Paris- Ouvert 7 jours sur 7, de 11H à 19H30.
Entrée libre.